Incendies de la fôret amazonienne : le "poumon vert" de la planète en feu

Imaginez un instant être propulsé au milieu du système solaire ; vous flottez entre les nuages d’acide sulfurique qui entoure Vénus pour vous approcher de la Terre. Cette énorme bille ressemblant étrangement à celles qui roulent dans les cours d’école porte bien son surnom de “planète bleue”. Vous vous rappelez alors que quelques années auparavant, on l’appelait aussi “la planète verte”, de par ses forêts luxuriantes, sa végétation foisonnante et ses étendues verdoyantes à perte de vue. Et c’est avec nostalgie que vous repensez aux années passées... Nous sommes en 2050 et 55 % de la forêt amazonienne a disparu.

 

Les actuels feux qui consument la forêt amazonienne sont alarmants et tragiques pour l’écosystème, pour les populations indigènes qui y résident, ainsi que pour le réchauffement climatique sur lequel ils ont un impact incontesté. De quelle terrible maladie souffre donc le poumon de la Terre ? 


 

La forêt amazonienne une grande richesse en biodiversité

 

Par sa superficie et par la diversité de sa faune et de sa flore, l’Amazonie est unique. Le bassin amazonien s’étend sur plus de 5,5 millions de kilomètres carrés, soit près de huit fois la superficie de la France, et se répartit sur neuf pays : le Brésil, La Bolivie, l’Equateur, la Colombie, le Venezuela, le Guyana, le Surinam et la Guyane française. La forêt amazonienne jouit d’une biodiversité aussi riche que variée : 16 000 espèces d’arbres, 2,5 millions d’insectes, 1294 espèces d’oiseaux, 378 reptiles, 2200 espèces de poissons et bien d’autres encore… Elle joue également un rôle essentiel dans la régulation du climat de par sa capacité d’absorption du dioxyde de carbone, d’où le surnom de “poumon de la Terre”. L’Amazonie est aussi l’une des sources d’eau douce non gelée la plus importante du globe, au plus grand bonheur des quelques 420 peuples indigènes qui y vivent.   


 

L’Amazonie en feu: Des incendies aux causes différentes

 

S’il est vrai que la saison sèche peut être propice aux déclenchement naturel d’incendie, il n’en est rien des feux qui ravagent actuellement la forêt amazonienne, théâtre de l’avancée implacable de la déforestation au profit de la création de terres agricoles. De par le taux d’humidité qui y règne, les forêts tropicales sont rarement sujettes aux incendies. Mais il est courant de brûler la végétation et les mauvaises herbes lors de la défriche de parcelles destinées à l’exploitation agricole. Le phénomène de déforestation n’est malheureusement pas récent. Il a débuté dans les années 70 avant d’atteindre un niveau sans précédent dans les années 2000. Malgré diverses tentatives visant à limiter la déforestation, il reste que le mois dernier, plus de 2000 kilomètres carrés de forêt sont partis en fumée. 

 

La forêt amazonienne brûle: les conséquences de la déforestation?

 

Quelles sont les conséquences de la déforestation qui touche l’Amazonie ? Même si les flammes n'atteignent pas le sommet des arbres mais restent au niveau du sol, elles entraînent la mort lente mais irrémédiable de ces arbres centenaires, qui en perdant leurs feuilles, laissent pénétrer les rayons du soleil, pouvant provoquer de nouveaux incendies. 

Les forêts tropicales contenant davantage de carbone que les forêts tempérées, à chaque hectare d’arbres brûlés, ce sont des tonnes et des tonnes de carbone qui sont émis, ceci ayant un impact climatique considérable. D’autant que, de par leur capacité à absorber le CO2, les arbres jouent un rôle majeur dans le stockage du dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère, rôle dont nous sommes privés lorsque ceux-ci sont coupés.

Il va sans dire que les incendies en eux mêmes, qui émettent des gaz polluants et néfastes, pourraient avoir de sérieuses conséquences sur la santé des populations qui vivent à proximité comme sur la pérennité des espèces endémiques. 


 

Le réchauffement climatique, c’est pas automatique ?  

 

Conséquence directe des activités industrielles, le réchauffement climatique, ce n’est pas seulement une augmentation des températures et la possibilité de manger des glaces toute l’année. Tout l’écosystème est impacté, des espèces disparaissent et les phénomènes météorologiques tels que les cyclones, les tempêtes, les épisodes de sécheresse se font plus fréquents. Le niveau des océans augmente considérablement et la fonte des glaciers semble inexorable. Peut-on, à notre échelle, faire quelque chose pour ne pas se retrouver un jour nous aussi, comme ces chers ours blancs, les pieds dans l’eau ? 


 

Que pouvons-nous faire pour ralentir le changement climatique? 

 

On se dit tous que notre action est une goutte d’eau dans un océan, imperceptible. Et pourtant, chacun peut apporter sa pierre à l’édifice. Ce n’est pas pour rien que certains, comme Leonardo di Caprio, s’activent pour sensibiliser la population mondiale au problème des incendies qui surviennent en ce moment dans la forêt amazonienne ; l’idée, c’est de pousser à l’action ! Vous vous demandez peut-être ce que vous pouvez faire concrètement, alors voici quelques suggestions :

 

  • Réduisez votre consommation de papier ou optez pour le papier recyclé que vous trouverez par exemple chez Vistaprint qui utilise du papier répondant aux normes de la foresterie responsable ! Vous pouvez également faire une donation à un organisme bénévole comme One Tree Planted, qui a pour projet de reconstruire et de restaurer le paysage forestier de la planète. 
  • Vous pouvez également voyager et acheter différemment ! Achetez des produits éco-responsables, à faible impact environnemental. Optez par exemple pour une paire de chaussures adidas en polyester recyclé, vous lutterez ainsi contre la pollution des océans ! Ajoutez à votre outfit un jean Levi’s, qui s’engage à utiliser moins d’eau, moins de pesticides et d’engrais synthétiques !  
  • Pour ce qui est des soins et du maquillage, on peut prendre soin de soi tout en faisant un geste pour la planète ! Sur le site BravoPromo, vous pouvez faire le choix de la solidarité en achetant chez The Body Shop qui recycle les emballages usagés, et fabrique des produits 100 % végétariens tout en collaborant avec les petits exploitants du monde entier.
  • Même en matière d’alimentation, vous pouvez vous mettre au vert ! Vous appréciez une bonne tasse de thé le matin? Achetez-le chez Palais des Thés, qui garantit des méthodes culturales respectant l’environnement et s’engage fortement contre la déforestation.
  • Vous souhaitez refaire la déco de votre intérieur ? La Camif vous propose une consommation responsable, pour votre bien et pour celui de la planète. La plupart des meubles sont fabriqués avec des bois issus de forêts durables. 

 

En espérant que ces quelques lignes vous aient inspirés, rappelez-vous que votre goutte d’eau peut apporter beaucoup plus que vous ne le pensez !

Alors n’hésitez plus, car comme le disait W.Churchill, “mieux vaut prendre le changement par la main avant qu’il ne nous prenne par la gorge” !

utilisateurs 3000000 utilisateurs
boutiques +

6000

boutiques
codes 150000 codes
testés

98

%
testés